Financer quoi au juste? Le projet ou l’individu?

Croyez-vous que pour commencer un projet, il faut de l’argent, un plan d’affaires, du capital et un budget?

Chose certaine, c’est ce que les banques, les institutions financières et les sociétés de capital de risque vont vous dire. Et plus encore, ces gens vont demander tout cela avant même que vous n’ayez parlé des fonds nécessaires pour réaliser votre projet!

L’histoire suivante vous est peut-être familière…
Un groupe se réunit pour discuter de la réalisation d’un projet intéressant. Tout le monde est enthousiaste et passionné, les idées fusent de partout, les gens sont heureux… et ce qui devait arriver arrive. Quelqu’un demande : « Comment allons-nous financer ce projet? » Les membres du groupe commencent tout à coup à être « réalistes », à calculer ce que leur temps coûtera, à tout budgétiser. Les chiffres ne collent pas, ne permettent pas de dégager un profit suffisant; le groupe se concentre de plus en plus sur les plans de financement. L’idée de départ, avec la légèreté et l’enthousiasme qui l’accompagnaient, commence à s’évanouir…

Vous, croyez-vous vraiment que pour commencer un projet, il faut de l’argent, un plan d’affaires, du capital et un budget? Et si ce n’était qu’un leurre?

Qu’en pensent les entrepreneurs?
Toutes les personnes qui ont réussi en affaires savent qu’aucune entreprise n’est jamais née d’un plan d’affaires, qu’aucune n’a jamais connu le succès grâce à l’argent. Pourtant, nombreux sont ceux et celles qui perpétuent ce mythe mensonger et qui parrainent même les écoles de commerce et les universités pour qu’elles continuent à l’enseigner. Pourquoi? Leur but est peut-être de garder le secret afin de préserver encore un peu l’avantage qu’ils ont sur la concurrence, à moins qu’ils n’aient honte devant la simplicité et l’éventuel manque de rigueur scientifique de la vérité! Ou peut-être encore (c’est l’explication la plus charitable) croient-ils même en leur propre mythe, tout en tirant leurs moyens d’existence ailleurs…

Focaliser sur la bonne cible!
Voici comment les entrepreneurs réalisent leurs projets : ils concentrent toute leur attention sur la réalisation d’un projet bien défini à partir de zéro, avec ou sans ressources au démarrage, avec ou sans aide, l’approbation ou l’accord de qui que ce soit! Peu leur importe qu’ils ne possèdent aucune mise de fonds. Ils ne s’inquiètent pas davantage de réaliser des bénéfices. Leur esprit est totalement concentré sur la réalisation du projet lui-même avec passion et engagement!

Nombre de projets connaissent des difficultés quand leurs auteurs commencent à s’inquiéter des questions financières. Les jeunes entrepreneurs sont souvent à la fois coupables et victimes de ce phénomène. Le projet perd alors son pouvoir et son attrait (et risque de perdre son « âme »…) d’une manière qui se répercute aussi sur les finances, ce qui semble précisément justifier que l’on consacre autant d’attention à celles-ci. C’est le début d’un cercle vicieux, ou plutôt d’un enlisement qui risque d’aboutir à l’échec complet du projet ainsi qu’à la conclusion hâtive et erronée que les questions financières n’auraient pas été suffisamment abordées au départ.

Publicités