Et finalement… j’ai cessé de vapoter !

Il y a quelques mois, j’avais écrit un petit texte sur le vapotage et le plaisir que j’ai eu de découvrir la cigarette électronique. Je crois que c’est une bonne idée de faire un petit retour là-dessus puisque, de mon côté, j’ai complètement cessé de vapoter depuis plusieurs mois déjà.

vapotage

Bref, j’ai cessé de fumer deux jours après avoir découvert la cigarette électronique et le vapotage. J’ai ensuite vapoter pendant 3 ou 4 mois en baissant graduellement le dosage de nicotine que contenait mes e-liquides. J’ai définitivement arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique. Ces liquides sont en fait des e-liquides de cigarette électronique, qui sont l’ingrédient consumé qui contient la nicotine et qui est aspiré dans les poumons. Bref, en diminuant tranquillement le dosage, on se défait tranquillement de la dépendance provoquée par la nicotine.

Curieusement, j’ai fait une petite pause chez Vapo Délice, cette boutique de cigarette électronique où j’ai découvert le vapotage. La boutique à bien changée. Alors que le commerce était tout petit lors de ma première visite, il est maintenant de toute beauté. Le propriétaire a de toute évidence réussi son pari. En plus de sa petite boutique originale située au Cap-de-la-Madeleine, il a ouvert une nouvelle boutique à Shawinigan et à Trois-Rivières. De toute évidence, malgré la mauvaise publicité faite par certains médias, les boutiques de cigarettes électroniques ont le vent dans les voiles.

Car oui, il y a mauvaise publicité. De toute évidence, le lobby des cigarettiers fait mauvaise presse au e-cig et tente de les démoniser. Certaines études complètement absurdes  prétendent même qu’elle est pire que la cigarette, considérant que les vapoteurs risquent de fumer leurs coils (le brûleur qui est dans la cigarette), en fumant sans ajouter de liquide. Afin de faire une petite comparaison stupide, ce serait tout comme dire que les fumeurs qui fument le filtre de leur cigarette risquent d’avoir un cancer (vous avez bien lu, le « filtre »). Les lois ont aussi farouchement affecté les cigarettes électroniques, qui sont maintenant interdites dans plusieurs lieux public et banni du travail, comme les cigarettes traditionnelles.

Pour plus d’information, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur l’excellent site de l’Association Indépendante des Utilisateurs de la Cigarette électronique (AIDUCE).

Le temps des foins !

La joie de la moisson

La joie de la moisson

Ah le temps de la moisson ! Ma moisson à moi est beaucoup plus humble que celles d’agriculteurs chevronnés, mais c’est tellement plaisant de récolter ce que l’on a semé. Parce que je n’ai pas écrit de l’été, mon dernier billet traitait justement du plaisir de prendre le temps de jardiner. J’ai eu beaucoup de temps libre cet été alors j’ai beaucoup jardiné et profité des quelques moments de bons temps. Mon potager comptait de nombreux plants de tomates, concombre, jalapeño, choux, pois, etc.

Ma copine qui lave des tomates italiennes

Le lavage des tomates

Comme chaque année, le plus amusant est le temps de la récolte ! Mais le petit citadin que je suis réalise soudain qu’il faut tout canner pendant que c’est beau et que ça sent bon! Moi et ma copine nous transformons alors en super cuisiniers afin que conserver tout cela avant que ça pourrisse. Plus ou moins 35 kilos de tomates à blanchir et cuire afin de profiter de notre récolte pendant les mois à venir. Évidemment, même si nous connaissons très bien comment faire du cannage domestique et ses règles de stérilisation à l’eau bouillante, il reste toujours que cela représente beaucoup de travail. Spécialement dans notre petite cuisine qui n’est pas nécessairement bien équipé pour traiter une si grande quantité de nourriture. Dans ma vie de tous les jours, lorsque nous cuisinons une recette il nous arrive de nous piler sur les pieds… imaginez lorsque nous en cuisinons 3-4 dans la même journée! Cela reste quand même toujours très plaisant.

Y'a d'la joie !

Y’a d’la joie !

Même si un jardin n’est pas toujours aussi rentable qu’on souhaiterait le croire, c’est toujours un réel plaisir que de déguster les légumes du jardin!