Rencontre avec une homéopathe

Au cours de l’année 2012, j’ai rencontré une jeune femme lors d’un souper chez des amis. Durant notre discussion, nous parlons de nos métiers respectifs lorsque j’apprends qu’elle est homéopathe et qu’elle travaille dans un magasin de produits naturels. Lors de notre discussion, je mets sur la table que moi et ma conjointe essayons d’avoir un enfant depuis quelques semaines (la décision était toute nouvelle) ce qui ne manque pas d’attirer son attention et de me donner quelques conseils. Elle me parle de l’huile de saumon, une recette miracle pour amélioré la fertilité et qui aiderait, semble-t’il, à améliorer les chances d’avoir un garçon. Elle me parle également de l’huile de pépin de pamplemousse, qu’elle décrit comme étant un antibiotique tout simplement extraordinaire. Elle m’explique brièvement qu’il existe un produit naturel équivalent à chaque produit pharmaceutique et que les gens négligent beaucoup trop cette option. À la fin de la soirée, je promets d’aller faire un tour à sa boutique, pour jeter un coup d’oeil.

Bien que je ne m’en méfiais pas vraiment à l’époque, je venais de me faire introduire à la merveilleuse fable qu’est l’homéopathie. Fable ? Sans doute en grande partie. L’homéopathie est une pseudoscience dont l’efficacité est bien difficile à définir. À travers ce texte, j’essayerai de ne pas prendre parti pour les pros ni pour les antihoméopathies, mais il est important de clarifier une chose. La plupart des pros-homéopathies sont des gens qui aiment la nature, leur environnement et les choses naturels. Ils sont généralement des gens bien informés qui ont acheté des bouquins et fouillé sur Internet. Quant à eux, la plupart des antihoméopathies sont des médecins ou des scientifiques. Cependant, il faut l’avouer, plusieurs médecins recommandent de ces produits naturels et il serait malhonnête d’ignorer le succès qui ont été rapporté par un grand nombre de personnes.

Je me rends donc dans cette petite boutique très zen où les produits naturels sont rois. Il y a en pour tous les goûts, mais surtout pour tous les maux. Un peu gêné de n’être intéressé par rien, j’achète donc cette fameuse huile de saumon qui, au bout du compte, me coûte assez cher. Rendu chez moi, je fais une petite recherche Internet et me rend vite compte qu’aucune source le moindrement scientifique ne supporte l’idée que l’huile de saumon aide à la fertilité (encore moins d’avoir un garçon) et qu’aucun site autre que les pages traitant d’homéopathie ne parle sérieusement des propriétés des extraits de pépin de pamplemousse. Actuellement, cela est un peu comme une jolie fable, qui ne semble supporter par aucun site d’information sérieux.

En fait, en cherchant un peu on réalise assez vite que l’homéopathie n’est pas reconnue par la communauté scientifique, principalement à cause du très grand manque de transparence des compagnies qui produisent les produits et du manque alarmant de tests et d’expériences visant à valider l’efficacité des produits. Bref, si votre grand-mère dit que ça marche, c’est que ça marche. Des preuves ? Nous avons le produit, achetez le c’est tout.

Si vous souhaitez utiliser des produits naturels, soyez bien certain que cela vous convient et ne cherchez pas à remplacer une médication par un tel produit sans avoir eu la recommandation d’un vrai médecin, et non une naturopathe.

http://tva.canoe.ca/cgi-bin/player/player_preroll.pl?titre=Reportage%20J.E.&emission=je&video=3845799076001&reseau=TVA&sectionlevel=&sectionvaleur=&player=43787007001&publisher=43787007001&width=480&height=306