La comparaison, un poison qui tue !

Nous sommes tous des enfants de la comparaison. Même si quelques-uns d’entre nous n’ont pas entendu des phrases qui tuent telles que « Ton frère est plus gentil que toi! » ou « Si ta sœur pouvait être aussi travaillante que toi! », nous avons tous été comparés à la hausse ou à la baisse, si ce n’est que par les notes à l’école.

Si la comparaison est utile pour connaître la valeur du dollar canadien par rapport à celle du dollar américain, elle ne peut pas être utilisée avec les êtres humains sans laisser des blessures réelles sur l’estime de soi, des blessures qui risquent de rester longtemps douloureuses.

Des phrases qui tuent l’estime de soi
En tant qu’éducateur, quand on compare les enfants les uns aux autres, on croit à tort leur donner des repères pour bien se connaître et bien se définir. On veut aussi les motiver à se dépasser et à s’améliorer. Quoi de plus louable? On s’en donne même parfois à cœur joie en y allant d’une petite comparaison avec nous-mêmes, en commençant notre phrase par « Moi, quand j’avais ton âge… » Si vous avez bien observé, il est très rare que l’on obtienne l’impact voulu avec ce type de remarque. Rapidement, les arguments fusent de la part des enfants : « Ça pas rap… ». Et ils ont raison!

Reconnaître et valoriser l’unicité de nos enfants
Pour aider nos enfants à construire, à solidifier et à préserver leur estime d’eux-mêmes, tout ce que l’on a à faire, c’est de reconnaître et de valoriser leur unicité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s