L’ultime ressource

J’analysais la situation depuis déjà quatre heures, assis inconfortablement dans l’avion à destination de Vancouver en voyage d’affaires, j’essayais de comprendre ce qui m’arrivait et surtout, pourquoi ça m’arrivait. « Ma blonde m’a laissé! »

En l’espace d’un moment, ma vie avait basculé. Après quatre ans et demi de vie commune, la femme que j’imaginais être « la bonne », m’avait quitté de manière courageuse, authentique, et néanmoins brutale en moins d’une heure. Le plus ironique de la situation était qu’elle le faisait pour écouter son cœur et que, depuis les trois dernières années, j’avais bâti ma carrière de conférencier sur ce message précis : écouter sa petite voix intérieure! D’une certaine manière, je récoltais exactement ce que j’avais semé. Même en essayant, je n’arrivais pas à lui en vouloir!

Quand la noirceur s’installe
Depuis quelques jours, je vivais dans la noirceur de mes pensées avec la triste impression d’avoir une seule lampe de poche pour me guider. Je me sentais perdu. « Pourquoi moi, qu’ai-je fait pour mériter ça? » Ça vous rappelle quelque chose, vous êtes probablement déjà passé par là n’est-ce pas? Nous sommes tous des frères et soeurs, nous partageons tous les mêmes peurs et les mêmes pleurs! De mon côté, j’ai eu de la difficulté à appliquer les conseils que je vous prodigue, du moins, pendant une brève période… Personne n’est parfait!

Il arrive parfois des évènements dans la vie qui, sur le coup, ont tout simplement l’apparence de tests insensés, de punitions non méritées. C’est si facile d’affirmer que lorsque nos fondations se font ébranler, on a simplement à observer pour se rendre compte que, finalement, c’est Dieu qui les secoue… C’est par contre une autre paire de manche de l’accepter et de le croire sincèrement quand l’expérience s’avère douloureuse et que les fondations représentent des années d’investissement personnel, d’amour et d’engagement.

L’antidote universel des causes perdues
Alors, quel est l’antidote, que faut-il faire quand de telles épreuves se présentent, lorsque des incidents complètement hors de notre contrôle s’imposent sur notre chemin? On doit regarder la réalité en face et utiliser ce que je considère être l’ultime ressource! En abordant ce sujet sacré, j’ai le désir sincère de partager avec vous, chers lecteurs, une force qui m’a guidé tout au long de ma vie, une richesse qui m’habite encore et plus que jamais aujourd’hui.

La bonne nouvelle, c’est que ce trésor vous est totalement accessible! Alors, que peut bien être cette ultime ressource, celle que nous utilisons lorsque nous nous retrouvons au bout du rouleau, où tout ce qui a pu nous servir par le passé (talents, qualités, aptitudes, etc.) ne fonctionne pas? Que sommes-nous censés faire quand, affligés par une épreuve difficile, la vie semble perdre sa couleur et sa saveur? Il ne reste qu’à employer la plus puissante ressource que l’esprit humain ait la capacité d’utiliser : la foi.

Persévérer là où d’autres abandonnent
Comment s’y prend-on pour utiliser ce fantastique pouvoir? Il suffit de le choisir. Il faut décider de vivre avec foi même en l’absence de signes, croire que la situation s’améliorera, qu’il existe une raison précise, bien souvent cachée, derrière les circonstances accablantes. La foi est bel et bien la puissance la plus miraculeuse qui soit. Elle peut être comparée à une graine que nous semons. Cette graine est la semence de la certitude, ce qui nous pousse à agir, peu importe les circonstances, et à surmonter les épreuves sur notre chemin. Elle donne la maîtrise de nous-mêmes pour persévérer là où les autres abandonnent.