Économiser à l’épicerie

Économiser à l’épicerie ?
Quelques astuces pour économiser beaucoup d’argent

La facture d’épicerie fait mal à nos portefeuilles. Pour une famille du Québec, l’alimentation représente en moyenne 12 % des dépenses de leurs budgets. Au cours des deux dernières années, le prix du panier d’épicerie à augmenter de 11,9 %. Parmi les exemples qui font mal, il y a notamment l’augmentation du prix du bœuf (30 %), du porc (26 %), du jus d’orange (36 %) et des pâtes alimentaires (40 %). Des hausses dures à avaler, spécialement si vous avez une bonne fourchette ou une grande famille. Ce n’est donc pas étonnant que le secteur alimentaire soit l’endroit où il est le plus rentable d’adopter de bonnes habitudes de consommation. Voyons ensemble quelques trucs simples qui pourraient vous faire épargner beaucoup d’argent.

1. Achetez gros ! Il est facile d’épargner en achetant une grande quantité d’un produit et de les conserver pour plus tard. Une large gamme de produits périssables peuvent être congelés et se conserver durant plusieurs mois. Savoir bien planifier en fonction de la consommation future et de courir les bonnes aubaines est inévitablement payant. Devenir membre d’un magasin de genre « super club » peut également aider à faire facilement de belles économies.

2. Achetez la bonne chose au bon endroit ! Sauf quelques rares exceptions, un supermarché n’est pas le bon endroit pour acheter des couches pour bébé, des produits sanitaires ou pour la nourriture pour animaux. Ces produits sont généralement plus abordables dans un magasin grande surface. Il faut également éviter de faire notre épicerie « au jour le jour » dans les dépanneurs où les prix sont toujours plus élevés.

3. Achetez tout au même endroit ! Ou du moins, le plus possible. Plusieurs supermarchés offre d’égaler les rabais de leurs compétiteurs, il devient donc étonnamment économique d’y magasiner armé d’une collection de circulaires. Si un produit n’est pas exactement le même, ils trouveront l’équivalent. Profitez de tous les rabais à chaque fois et économisez beaucoup.

4. Les marques maison, souvent une bonne option ! Beaucoup de produits ont une « marque maison » équivalente qui est généralement plus abordable. La saveur n’est pas toujours exactement la même, mais il faut prendre le risque d’essayer.

5. Évitez les achats spontanés ! Ils peuvent coûter très cher. Afin d’éviter cela, faites une liste d’épicerie et respectée là. Évitez également de magasiner avec l’estomac vide, c’est souvent dans cette condition que sont faits les achats spontanés.

6. Analysez votre consommation et surtout, votre gaspillage ! Les Québécois sont les champions nord-américains du gaspillage de denrées alimentaires. Des recherches ont démontré que, dans certaines familles, près de 50 % des aliments périssables sont jetés aux poubelles et cela, même si souvent ils sont encore bons. Pour une petite famille, il s’agit d’une perte d’environ 800 $ par année. Minimisez votre gaspillage en comprenant votre comportement de consommateur et mieux définir vos besoins aidera à garder cet argent dans vos poches.

7. Comprenez bien les prix ! Un consommateur averti sait que sur l’étiquette de prix présenté par le supermarché se trouve évidemment le prix d’un produit, mais également le ratio du prix par 100 grammes. Devant deux produits similaires, mais de quantités ou formats différents, il est donc possible de savoir rapidement quel est le plus abordable.

Il existe plusieurs autres moyens efficaces pour économiser. Il peut être très payant, à long terme, de prendre le temps de s’asseoir de chercher les bonnes offres et des techniques pour épargner en épicerie. Prenez le temps d’essayer !

Publicités