Pour en finir avec les pseudosciences…

Bonjour tout le monde,

Je vais l’avouer d’entrée de jeu, je me suis un peu planté avec cette histoire de pseudoscience. Non seulement ce n’est pas si intéressant pour les lecteurs, c’est un peu barbant pour moi également.

J’ai quand même contacté un ostéopathe de Trois-Rivières, un type très professionnel et bien sympathique qui m’a expliqué de long en large pourquoi l’ostéopathie n’a rien d’une pseudoscience. Je n’ai pas pris de note malheureusement, mais j’aurais peut-être dû parce que c’était très intéressant… En bref, il a étudié pendant près d’une dizaine d’années, passant de l’Université à des cliniques où il a pu se spécialiser et… définitivement, ce n’est pas une pseudoscience, j’étais « dans le champ » comme on dit au Québec (en référence à une sortie de route en voiture).

Mais bon, en admettant que l’ostéopathie ne soit pas une pseudoscience, j’ai décidé de contacter une acupunctrice de Trois-Rivières. À son tour, cette très sympathique professionnelle de la santé m’a expliqué les différentes variantes entre l’acupuncture dite « traditionnelle », qui est un peu plus basée sur des croyances presque occultes, et l’acupuncture moderne qui est pratiquée en clinique. Elle m’a presque convaincu d’aller y retourner dans un but de détente, mais je n’ai pas mal nulle part alors je vais passer mon tour.

En bref, je m’en tiendrais à ceci au sujet de ma série d’articles sur les pseudosciences, je vais laisser l’ostéopathie et l’acupuncture tranquille, sans oublier de remercier ces deux professionnels de m’avoir accordé un peu de leur temps.

Sur ce, je vais probablement radicalement changer de sujet lors de mes prochaines publications !

Bonne année tout le monde ! Je vous souhaite bonheur, santé et $$$

Publicités