Et si repartir à neuf, c’était aussi arriver?

On associe souvent « repartir à neuf » à de grands changements de vie, comme dans le cas de Pierre, médecin de 40 ans, marié et père de deux enfants, ayant choisi de quitter sa pratique médicale pour se lancer dans l’élevage de moutons avec sa famille. Pierre repart à neuf! Et comme Marie, 35 ans, adjointe administrative par excellence, qui choisit de quitter un bon boulot avec tous les bénéfices associés, afin de démarrer sa propre entreprise de services informatiques. Marie repart à neuf!

Bien qu’il y ait d’extraordinaires « repartir à neuf » dans la vie, je constate au sein des organisations une abondance de « partir à neuf » peut-être plus discrets, mais qui revitalisent tout autant le quotidien des personnes.

Repartir à neuf ou revenir à soi?
Le personnel de cette clinique qui, après 10 ans de griefs et de querelles, découvre une confiance renouvelée dans ce qui les rassemble. Les employés de la clinique n’ont pas quitté leur emploi, mais ils sont « repartis à neuf »! Ce qui est commun entre Pierre l’ex-médecin, Marie la nouvelle entrepreneure en informatique et l’équipe de la clinique se résume au fait que « repartir à neuf » est aussi un « retour à soi ». Comme si ce changement était nouveau et familier à la fois.

Les personnes et les équipes qui « repartent à neuf » reviennent à « leur fin ». La clinique vit une renaissance en renouant avec la cause commune qui les rassemble et les mobilise tous. Pierre l’ex-médecin délaisse une sécurité d’emploi tout comme Martine l’entrepreneure pour vivre ce qui les passionne profondément. Toutes ces personnes sont « reparties à neuf » en renouant avec ce qu’ils sont et ce qu’ils souhaitent devenir.

Le grand poète T.S. Eliot définit « repartir à neuf » de la façon suivante :

Nous ne cesserons jamais d’explorer
Et à la fin de toutes nos explorations
Nous arriverons là où nous avons commencé
Et reconnaîtrons cet endroit pour la première fois. 

T.S Eliot nous rappelle que « repartir à neuf » est un re-partir. Un retour à la source, à l’intention originale.

Donald Trump,  un retour au rêve américain
Si les Américains, tout comme le reste du monde, voient un « repartir à neuf » avec l’élection de Donald Trump comme président des États-Unis, c’est aussi avec un sentiment de retour, de réconciliation avec des valeurs américaines qui avaient été négligées au cours des dernières années. C’est un retour au rêve américain, la liberté économique et l’accès à l’emplois.

En explorant ce que signifie le leadership avec des artistes et des créateurs, c’est frappant de constater à quel point ces personnes accordent une importance cardinale dans leur propre leadership À ne jamais perdre de vue l’intention originale de l’œuvre ou du projet. Pour ces créateurs, « repartir à neuf » est souvent revenir à l’expression de l’intention originale de l’œuvre. En reprendre le fil.

Et tout comme les artistes et les créateurs, les experts en management d’aujourd’hui réitèrent eux aussi ce même message en reconnaissant l’importance pour les organisations de se renouveler autour d’un projet et de valeurs partagées. Autour d’un sens continuellement renouvelé. « Qu’est-ce qu’on veut faire ensemble? », « Où voulons-nous aller? » Pour beaucoup d’équipes, « repartir à neuf » consiste d’abord à répondre à ces questions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s